La Couture et la Broderie face aux Défis de l’Humanité

A l’heure où j’écris, en l’espace d’à peine un mois on est passé à deux doigts d’une troisième guerre mondiale, on a assisté à une catastrophe écologique version XXL en Australie, on subit la menace d’une pandémie ! … Une solution est de ne plus toucher aux médias et se couper de toutes ces nouvelles déprimantes, ce qui parfois est vraiment salutaire !

Sinon, même si on n’est un petit être humain lambda (comme moi) pour qui la misère et la violence du monde sont trop grandes, on peut s’autoriser juste à rêver qu’une solution (ou une multitude de petites solutions) serait possible…

Comme ce blog parle de couture et de broderie, je me suis donc posé la question en quoi ces activités pourraient faire partie d’une solution (même modeste et imparfaite) face aux énormes défis de l’humanité.

Le Textile au service de la Nature

En cherchant, j’ai vu que la couture (ou le tricot et crochet) pouvaient venir en aide aux animaux australiens rescapés des incendies !

Des personnes ont cousus de petits sacs pour les bébés kangourous et d’autres espèces de marsupiaux qui avaient perdus leur maman, des mitaines pour les koalas blessés, ils ont crocheté de petits nids pour les oiseaux

C’est beau l’élan de solidarité international qui s’est manifesté et qui a permis aux associations de protection d’animaux d’avoir tout cela très rapidement.

A l’heure où j’écris ils n’en ont plus besoin tellement les dons ont été massifs.

J’ai fait un tableau sur Pinterest sur le thème du textile au service de la nature, avec des liens vers des tutos pour fabriquer des choses pour les animaux.

J’ai vu aussi qu’il y a un projet en cour utilisant la dentelle du Puy en Velay pour sauver les coraux.

D’ailleurs le nom de cette dentelle est très poétique : le point d’esprit !

Cette dentelle devrait servir de support biodégradable aux coraux car en ce moment ils ont du mal à s’accrocher aux récifs.

Un autre outil au nom poétique de “filet à nuage” donne beaucoup d’espoir aux populations qui manquent d’eau.

Il s’agit d’immenses filets tendus sur des cadres qui captent de façon passive la moindre goutte d’eau dans l’atmosphère et ces gouttes d’eau sont ensuite redirigées vers des réservoirs.

Ça a été mis en place au Chili avec succès ! Cela a permis l’accès à l’eau potable et la culture de légumes dans des zones arides.

Le Textile au service de la Paix

Je pense que le textile peut être un outil au service de la paix. Quand on brode ou coud, la paix nous envahit. Les gestes lents et minutieux permettent d’entrer dans un état méditatif.

Je trouve que ça apaise beaucoup les tensions entre les gens, j’ai remarqué qu’un groupe qui brode ou coud ensemble (par exemple au sein d’un atelier, ou dans une famille) est souvent paisible et les relations entre les gens sont positives.

Je suis persuadée que cela peut être un excellent vecteur de paix entre les peuples, car finalement on a des envies fondamentales en commun : ce désir de beauté, de calme et tout simplement de bonheur ! Et au niveau textile, les différences sont toujours enrichissantes !

Le Textile au service de la Santé

Bien sûr broder ou coudre n’aura aucun impact sur un virus ou une bactérie …

Par contre cela peut aider les malades en leur remontant le moral, quand on leur offre quelque chose de beau et fait avec amour …

Pour les malades qui le peuvent ou en prévention je pense que la broderie peut être utilisée comme un bon anti-stress et un peu comme de l’art thérapie !

Je pense que chacun à notre échelle nous pouvons choisir de faire partie de la solution même imparfaitement, même de façon modeste. Même si ce que l’on fait de positif semble dérisoire, en réalité cela a plus d’impact qu’on ne le pense !

Gardez espoir et prenez soin de vous !

Amicalement

Sophie

Laisser un commentaire

Fermer le menu